top of page

Reza Palhavi aux côtés d’Israël



Reza Palhavi aux côtés d’Israël

Au moment où la Chambre des Représentants a voté une aide de 61 milliards de dollars à l’Ukraine, affirmant ainsi sa volonté de tenir son rôle de gendarme du monde. À cette occasion, Reza Palhavi a pris la parole pour affirmer son soutien au peuple iranien et au peuple israélien, tous deux victimes du fanatisme des mollahs et de leurs affidés.

 


C’est un signal fort, que les États-Unis ont adressé à l’axe Russie à l’Iran et à la Chine en accordant un grand plan d'aide à l'UkraineIsraël et Taïwan, des nations dont la souveraineté est menacée par des pays totalitaires.

Reza Palhavi qui, depuis la révolution islamique, vit en exil en Amérique du nord, a pris la parole pour exprimer sa solidarité avec son peuple « pris en otage » par une idéologie mortifère qui depuis 45 ans ne cesse de s’étendre au Moyen-Orient, et qui par l’intermédiaire de sa milice impose à la population iranienne un carcan.

Reza Palhavi a rappelé que l’Iran et sa population qui « n’a rien à voir avec le régime des mollahs » est aussi dans l’attente d’un soutien actif du monde libre : «  il est important pour le monde libre d’apporter une aide à l’Iran, l’Occident y a tout intérêt, ne serait-ce qu’au plan des échanges économiques ».

 

Israël et l’Iran une histoire en commun

 

« C’est une relation biblique de plus de 25 siècles qui a été rompue par l’arrivée des mollahs ». Ce lien très fort s’est exprimé au moment de la renaissance de l’Etat d’Israël alors que l’Iran a été le premier pays musulman à reconnaître l’État d’Israël, tout comme la Turquie.

 Pendant toute la période impériale, des échanges diplomatiques et commerciaux ont eu lieu entre les deux pays qui ont développé des relations amicales.

Il note d’ailleurs « qu’Israël a frappé les infrastructures iraniennes, mais pas le peuple qui est dissocié du régime. L’an dernier je me suis rendu à Tel Aviv et j’ai rencontré beaucoup de sympathie des Israéliens à l’égard du peuple iranien qui n’est pas du tout associé au régime corrompu des mollahs ».

Les Iraniens dans leur grande majorité réclament la fin du régime et pour Reza Palhavi : « toute discussion avec le régime à propos du nucléaire est une perte de temps. Il s’agit ni plus ni moins que d’une fausse attente. Le peuple iranien est confiant dans la capacité israélienne à abattre ce régime ».

Il a lancé un appel au gouvernement israélien en faveur d’une poursuite du bombardement des sites nucléaires iraniens, car si l’Iran parvient à obtenir la bombe atomique, cela signifiera un changement de la donne au Moyen-Orient et le régime sera en capacité de faire entendre sa voix autrement que par l’intermédiaires de ses proxies.

 

Lea Della Volta





Reza Palhavi aux côtés d’Israël

 

73 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Medine

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page