top of page

Bar Avni  le sacre d’une Maestra !


Bar Avni  le sacre d’une Maestra 

La troisième édition de La Maestra, le concours international de cheffes d’orchestre, qui a eu lieu du 14 au 17 mars à la Philharmonie de Paris et présidé par la directrice musicale de l’Orchestre symphonique d’Atlanta, Nathalie Stutzmann, a décerné le premier prix à Bar Avni, directrice musicale de l’Orchestre philharmonique Bayer. La cheffe israélienne a également remporté quatre des cinq prix spéciaux.

 

Son parcours est atypique car contre toute attente, Bar Avni n’a pas commencé son apprentissage musical par le violon ou le piano, mais par la batterie ! Dès l’âge de huit ans, elle montre une prédisposition pour les percussions, mais cette fois, elle se dirige vers le classique.

Après avoir effectué son service militaire, Bar Avni s’inscrit à  l’Université de Tel Aviv et intègre l’école de musique Buchman–Mehta. En 2009, elle se lance dans la direction d’orchestre et son professeur n’est autre que le chef d’orchestre et compositeur Yoav Talmi.

 

Une passion : la direction d’orchestre

 

Après cette formation prestigieuse, elle part pour l’Europe et poursuit sa formation auprès de Martin Sieghart à l’Université de Musique et des Arts du Spectacle de Graz. Elle dirige de 2015 à 2016, l’orchestre symphonique à vents de l’Université de la ville autrichienne.

En 2017, elle intègre l’Université de musique et de théâtre de Hambourg et étudie avec le chef d’orchestre Ulrich Windfuhr. Elle y obtient un Master l’année suivante. La même année, elle prend des cours de direction d’orchestre pour compositeur. Parallèlement, elle assure les cours à l’Académie de musique libre pour les études, les concerts et la recherche à Hambourg.

Sa pugnacité et son talent lui permettent d’obtenir, en 2021, la bourse de l’Institut international Kurt Masur et de la Bayer Culture Foundation . Elle devient ainsi la première femme chef d’orchestre de l’histoire du Bayer Philharmonic

En 2016, elle est de retour en Israël et dirige l’Orchestre de chambre d’Israël, l’Orchestre philharmonique d’Israël, l’Orchestre symphonique de Haïfa, mais conserve un lien avec Hambourg.

 

Sacrée Maestra 2024

 

En 2019, la Philharmonie de Paris et le Paris Mozart Orchestra se sont associés afin de créer le Concours International de Cheffes d’Orchestre « La Maestra ».

Ce concours est complété d’une Académie, qui accompagne professionnellement les lauréates pendant une durée de deux ans. Après une 1ère édition emblématique en septembre 2020, le Concours « La Maestra » s’est installé dans le paysage musical international.

Pour l’édition 2024, elles étaient 14 cheffes d’orchestre. Leur passage à la tête de l’orchestre a été passé au crible par un jury d’experts : les connaissances musicales, l’interprétation, mais aussi la relation que la cheffe d’orchestre entretient avec les musiciens de l’orchestre. Autant de qualités dont a fait preuve, Bar Avni, qui a remporté cette édition. Une reconnaissance internationale qui l’avait certes précédée et qui confirme qu’une étoile est bien née.

 

Lea Della Volta



Bar Avni  le sacre d’une Maestra 

 

 

298 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Medine

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page